La France Vraiment

Qui sommes-nous ?

« La France vraiment », une association ouverte à tous, qui a pour ambition d’inciter les citoyens à peser sur le débat public.

Faire circuler des idées, bâtir des projets, être force de propositions à destination des décideurs de notre pays pour répondre à des préoccupations sociétales, économiques, éducatives ou culturelles….. Tel sont les objectifs de l’association.
Le but est de constituer rapidement des commissions dont les travaux feront l’objet de restitutions et de rapports qui pourront être transmis à des organismes publics, des parlementaires, des instances gouvernementales….

L’adhésion à l’association n’exige pas une implication lourde. Chacun peut y apporter et y trouver ce qu’il veut : partciper aux échanges ou simplement être tenu informé des idées et des actions menées, avec une même motivation : contribuer à un nouvel élan démocratique. Pour que nous devenions ensemble des citoyens acteurs de nos idées. Ensemble allons plus loin !

La France Vraiment est une association ouverte à tous !

Aurélie Gros – Présidente de LFV

Son engagement personnel et son témoignage

« Lorsque j’envisage avec des amis de toutes sensibilités politiques la création de La France Vraiment, droite et gauche n’ont pas encore désigné leurs candidats à l’élection présidentielle, d’autres se sont lancés dans cette campagne la fleur au fusil ou encore se sont mis « en marche » … bref, nous sommes encore dans un moment de réflexion. Et les sujets ne manquent pas, bien souvent l’occasion de pointer du doigt un pays qui marche mal, qui semble s’enfoncer dans le déclin, qui démotive voire désespère ceux qui entreprennent, au plan personnel ou dans l’intérêt de tous. Et il faut bien l’avouer la lassitude est telle, le désarroi qui débouche sur l’inquiétude et la peur dans bien des familles ou qui gagne la jeunesse sont à un tel niveau et font un tel ravage, qu’ils abîment notre volonté de porter haut les valeurs de notre République, de nous imaginer encore un avenir commun.

Voilà pourquoi, lorsque j’interroge mes compatriotes à chaque occasion qui m’est donnée, ils me disent attendre un programme clair et une volonté de réforme sans faille, mais au service d’un projet qui porte l’espoir et améliore concrètement le quotidien du plus grand nombre. Et c’est ce qui m’a décidée dans ces circonstances à apporter ma contribution à ce débat national et faire clairement le choix du changement. Pas par un quelconque sentiment de revanche au regard de mes attaches partisanes, je n’ai en rien le profil de la femme d’appareil, j’en suis même aux antipodes ; ou au nom d’une classique alternance, elle est une motivation bien insuffisante pour une majorité de français. Non, tout simplement parce qu’il y a urgence, parce que nous avons joué avec le feu pendant trop longtemps sans entendre la colère qui monte contre un système qui ne fonctionne plus dans l’intérêt général, contre une société qui produit massivement du déclassement et nourrit le ressentiment, en bref contre une classe politique devenue impuissante, ne serait-ce qu’à changer et améliorer la vie quotidienne.

C’est donc en échangeant régulièrement avec les habitants de mon département, de ma région et recueillant leur point de vue sous la forme de débats que nous avons dressé ce portrait de la France, multiple et pourtant indivisible et que nous avons baptisé notre démarche à la rencontre du pays, « La France Vraiment ». Ces routes sillonnées, pas moins de 5000 kms parcourus, n’ont pas pu me laisser sans voix, sans envie de réagir à la situation politique du pays ! J’y ai tenu plus de 600 rendez-vous ou réunions, des rencontres avec cette France de la vie quotidienne, cette France des difficultés souvent mais aussi cette France des talents, des réussites, des initiatives gagnantes aussi dans le monde, cinéma et création bien sûr, mais aussi technologies, numérique, art de vivre, sciences et mathématiques, éducation bref la « marque » France, dans ce qu’elle a de plus novateur. Ces rencontres avec mes compatriotes ont été à chaque fois un choc, la découverte de belles personnes, de singularités, de femmes et d’hommes qui ont envie de se dépasser, de donner et de recevoir mais aussi qui proposent des solutions concrètes pour faire avancer la France et c’est de cela dont je veux témoigner ici, en contribuant à lancer notre association.

Je veux donc permettre la mise en valeur de ces familles qui font la France, ces familles de la République comme je les appelées, en hommage à tous ceux qui jouent le jeu, ceux qui ont accepté les règles, les droits et devoirs dit on parfois, de notre beau pays, de cette France dont nous avons hérité en partage. Alors, loin du défaitisme ou de la rancœur, les français ont un devoir, se rassembler avant tout pour partager l’essentiel. Dire ce que l’idée de France représente pour nous-mêmes ? Expliquer ce qu’elle incarne pour nos enfants, ce qu’elle évoque de fierté – par exemple quand nous nous rendons à l’étranger – et tracer ainsi des perspectives. Fixer cet horizon que nous serions prêts à dépasser ensemble. En somme, dessiner la France que nous voudrions être : plongeant loin dans son histoire, abordant d’égal à égal et sans crainte le monde en pleine transformation, exigeante, généreuse et consacrée toute entière à son rayonnement et à la réussite de ses enfants. »

Les Fondateurs

Aurélie Gros

Aurélie Gros

Anne-Laure Adams

Anne-Laure Adams

Fréderic Louis

Fréderic Louis

Sophian Hamdi

Sophian Hamdi

Stéphane Pellet

Stéphane Pellet

Sylvie Leostic

Sylvie Leostic

Laurence Berthier

Laurence Berthier

Arnauld Comparot

Arnauld Comparot

Témoignage des Fondateurs

« Nous ne sommes candidats à rien si ce n’est à construire avec d’autres des projets porteurs de changement. Parce que la situation du pays l’exige, parce qu’il ne faut pas faire les choses à moitié ; Dans ces quelques lignes, nous avons consigné tout à la fois les principaux enjeux qui nous ont fait nous engager à l’occasion des élections présidentielles et aussi les convictions forgées tout au long de notre parcours, de citoyens, de responsables associatifs ou du secteur économique, d’élus et responsables politiques, et qui nous portent au-delà des appartenances partisanes, à travailler à la recherche de solutions concrètes et au nom de l’intérêt général.
La France Vraiment nous est venue spontanément. Nous aimons la France, vraiment, et nous croyons surtout à l’idée que nous nous faisons de notre beau pays, à son approche la plus universelle possible. Celle de la République qui a longtemps été un phare dans le monde, qui a longtemps incarné l’idée même d’indépendance et de résistance. Celle aussi qui doit signifier et transmettre à tous ses enfants cet héritage de droits et de devoirs – ce que Jaurès appelait « la Grande vie humaine » – dont nous sommes assurément fiers parce qu’ils marquent notre singularité face au monde.
Ensuite, nous croyons à cette forme d’interpellation qu’est la politique. À l’idée que du terrain et de notre dialogue avec les citoyens peut sortir le souffle du projet à porter ensemble. Il n’est pas question de se substituer aux états-majors de campagne, ni à la capacité d’analyse des spécialistes qui auront à mettre en œuvre les principales réformes. Non ! il s’agit de mettre à jour dans le quotidien de nos compatriotes mais aussi dans leurs réflexions, ce qui peut ou doit être le « nouvel état d’esprit » qui conduira la France à rayonner à nouveau. Mais aussi à être ce qu’elle ne doit jamais cesser d’être : un pays confiant, fier de ses racines, en pleine transformation pour tenir toute sa place dans la course mondiale mais aussi généreux et mobilisé autour de sa jeunesse. »

Inscrivez-vous à notre newsletter