Municipales 2020 : un label pour garantir une vraie démocratie participative!

Un label pour garantir une vraie démocratie participative lancé à l’occasion des élections municipales 2020 :Le mouvement La France Vraiment, présidé par Aurélie Gros, elle-même candidate au Coudray-Montceaux, a lancé un label « Territoires engagés pour la citoyenneté vraiment ! ». En Essonne, une ville et trois candidats l’ont obtenu.
Aurélie Gros, présidente de La France vraiment, a lancé un label pour les élus qui s’engagent en faveur de la démocratie participative. 

Par Sébastien Morelli

Le 4 mars 2020 à 16h05

Pour ces élections municipales, le thème de la démocratie participative est très à la mode. Pas une liste qui n’en parle dans son programme… même si c’est souvent de façon vague. Dès la rentrée 2019, Aurélie Gros, conseillère régionale et départementale (DVD), a lancé avec son mouvement La France Vraiment, un label intitulé « Territoires engagés pour la citoyenneté vraiment! ». Une dizaine de listes ou de villes y ont d’ores et déjà adhéré en France, à Carcassonne, Marseille, Perpignan, Paris (7e), Montpellier… et une cinquantaine de candidatures ont été déposées. En Essonne, la ville de Saulx-les-Chartreux a signé ainsi que des candidats de Dourdan, Morangis et au Coudray-Montceaux.
DES CONTRÔLES EN COURS DE MANDAT
Pour cela, ils ont dû remplir un dossier de candidature qui est un véritable engagement. « Chaque dossier est analysé par notre bureau. L’attribution du label n’est pas automatique », prévient Aurélie Gros. Les candidats doivent faire des propositions concrètes sur la gouvernance qu’ils sont prêts à mettre en œuvre « pour favoriser l’engagement et la responsabilité des citoyens », les « conditions d’élaboration des conditions publiques mises en place pour contribuer à la reconnaissance d’analyses et de solutions citoyennes », et préciser par quels moyens ils comptent « développer un volet démocratie participative dans l’action publique : personnel, fonds, formations, évaluations ? ».Des contrôles en cours de mandatIls devront ensuite, au cours de leur mandat, se soumettre à des contrôles. Car si les engagements ne sont pas respectés, les villes perdent le label. « Nous voulons agir auprès des collectivités territoriales afin de changer leur façon de faire de la politique. Les citoyens attendent un engagement sérieux, avec une méthode », soutient Aurélie Gros, qui en tant que candidate à la mairie du Coudray-Montceaux, y souscrit.
« PLUS QUALITATIF QUE LES TRADITIONNELLES INVESTITURES
À Dourdan, le candidat Fabrice Baron (SE), s’est engagé. « Nous faisons du porte à porte et des réunions d’appartement depuis un an pour entendre les préoccupations de nos concitoyens et tenter d’y répondre. Nous avons fait une restitution de ces rencontres et distribué un compte rendu aux habitants avec la vision de ce que l’on souhaite faire après les avoir entendus, explique-t-il. L’écoute est la base de notre programme. » Outre cette démarche, il promet, s’il est élu, des concertations régulières sur les projets, des conseils de quartiers mais aussi des invitations à des habitants tirés au sort, « pour ne pas voir toujours les mêmes, allez chercher ceux qui ne viennent pas aux réunions. » Ce label « de qualité », il le met en valeur sur ses documents de campagne, de même que le label « Sauvons l’Europe ». « C’est beaucoup plus qualitatif que les traditionnelles investitures, et c’est transpartisan », estime le candidat.Dernière à avoir obtenu le label le 26 février dernier, Brigitte Vermillet (DVD), candidate à Morangis, souhaite installer, en cas de victoire, des conseils de citoyens, « quatre groupes par tranches d’âges, pour partager des idées, identifier des besoins. Ces groupes pourront intervenir au conseil municipal », précise-t-elle. Elle souhaite également « revitaliser les conseils de quartiers en y faisant venir ceux que l’on entend jamais », créer un conseil municipal pour les collégiens et lycéens, créer une ligne « Allô madame le maire » et maintenir le budget participatif de 150 000 €. « Chaque année, nous évaluerons ces dispositifs », promet la candidate.