Florence FABRY

Florence FABRY

31 - Haute-Garonne

« J’exerce la profession de mandataire judiciaire à la protection des majeurs à mon compte et suis engagée politiquement depuis 2004.

Plusieurs fois candidate à des élections locales, j’ai pu constater à l’occasion des campagnes menées (municipales en Gironde, départementales en Haute-Garonne et régionales en Occitanie) que les citoyens rencontrés se sentaient souvent délaissés dans le débat public. Pourtant, beaucoup d’entre eux, au travers de leur expertise et de leur expériences professionnelle et personnelles  portent des regards très justes sur le fonctionnement de notre société et de nos institutions.

C’est pourquoi, je me suis engagée aux côtés d’Aurélie Gros, présidente de LA FRANCE VRAIMENT, convaincue que la démarche citoyenne est une voie  porteuse d’actions concrètes car tournée dans le seul but de l’intérêt général, au delà des clivages des partis politiques.

Installée depuis 2014 dans la périphérie de Toulouse, j’entends donc animer avec conviction et énergie l’antenne haute-garonnaise de LA FRANCE VRAIMENT afin que les travaux réalisés grâce à la méthode de  concertation citoyenne soient pris en compte par les décideurs politiques dans leur action au service de notre pays. »

Noe Biheng

Noe Biheng

94 - Val-de-Marne

« Enseignant depuis une dizaine d’années et impliqué dans la vie locale de mon département, je suis particulièrement intéressé par les relations  internationales. J’aimerais contribuer, au sein de La France Vraiment, à la réflexion sur le rayonnement de la France et la francophonie. »

Luc Vidal

Luc Vidal

34 - Hérault

« Je suis né le 4 juillet 1971 à Béziers (34), issu d’une famille de fonctionnaires (père sncf et mère assistante sociale hospitalière). J’ai effectué l’essentiel de ma scolarité en institution catholique, et ai fait un baccalauréat série B (ES) et des études de commerce.

Installé à Pézenas depuis 15 ans, je suis marié à Marie, psychothérapeute et conseillère municipale (déléguée à la cohésion sociale), et père de 2 garçons, Jean et Charles, scolarisés à Pézenas.

Je suis administrateur de biens et mon cabinet se trouve à Pézenas. Membre de plusieurs associations, j’ai créé en 2016 un cercle de réflexion « Hérault Ensemble Pézenas » dont tu trouveras une présentation jointe et que je préside. J’ai également participé à des ateliers de travail organisés par Génération Citoyen.

Au niveau politique, j’étais candidat (remplaçant) aux dernières élections législatives (score 15%).»

Samuel Gros

Samuel Gros

11 - Aude

« Mes convictions se sont forgées tout au long de mon parcours en tant que citoyen, dans ma vie professionnelle, en tant que responsable associatif et militant politique.

A ce jour, mes convictions m’ont porter t au-delà des appartenances partisanes, à travailler à la recherche de solutions concrètes et au nom de l’intérêt général.

Les valeurs qui me tiennent à cœur, ce sont des valeurs qui me ressemblent, je crois que j’aime les autres, j’aime servir les autres et mon engagement, c’est aussi de servir les autres, d’être à leurs côtés, donc c’est être tourner vers les autres pour rendre un service.

Lorsque j’ai pu rencontré notre Présidente Aurélie Gros qui m’a présenté son mouvement lors de sa venue à Carcassonne en Décembre dernier, j’ai de suite adhéré à l’idée que du terrain et de notre dialogue avec les citoyens peut sortir le souffle du projet à porter ensemble.

Je la remercie de sa confiance et de m’avoir confié la responsabilité d’être son représentant sur mon territoire. Pour moi, c’est d’être au plus près des citoyens avec un engagement à la fois national et à la fois de proximité.

Mon rôle est d’être un relais local pour le national et multiple, il est de recevoir les citoyens et d’assister au temps fort des communes du département fort de ses 438 communes.

Mes thèmes de prédilection c’est l’éducation, l’apprentissage, l’enseignement supérieur et la recherche, mais aussi la sécurité, la justice, la culture, le sport, mais c’est les thèmes de l’éducation qui me tiennent le plus à cœur.

Ce qui m’importe à moi, c’est les valeurs que j’ai envie de défendre et les valeurs que je me reconnais c’est le respect, c’est l’autorité, c’est le mérite, c’est le travail, c’est la justice et celle surtout de la famille.

Si je devais vous convaincre de rejoindre notre mouvement la France Vraiment, ça serait de me faire confiance, je vous dirais que d’abord mon engagement est sincère et que je partagerais mon temps et mon énergie entre ce territoire et le national.

Mon engagement au service de ce mouvement et de notre territoire trouve ses racines dans cette idée que je me fais de la France, de sa grandeur et de sa puissance. Notre France a besoin de courage.

C’est le sens de mon engagement !

Vraiment, »

Mathis Sebban

Mathis Sebban

33 - Gironde
Florian Borba Da Costa

Florian Borba Da Costa

84 - Vaucluse
René Altayrac-Cantournet

René Altayrac-Cantournet

45 - Loiret

Léopold Legois

76 - Seine-Maritime
Alexandre Amico

Alexandre Amico

59 - Nord
Anne-Laure Adams

Anne-Laure Adams

75 - Paris

Christian Chotel

13 - Bouches-du-Rhône

Christian Conil

30 - Gard

En cours de désignation

26 - Drôme | 38 - Isère | 66 - Pyrénées-Orientales | 77 - Seine-et-Marne | 92 - Hauts-de-Seine

Vincent Legroux

Son Lam

Son Lam

93 - Seine-Saint-Denis

Je m’appelle Son LAM, j’ai 20 ans et je suis actuellement en Khûbe c’est-à-dire en troisième année de classe préparatoire aux grandes écoles littéraires au Lycée Albert Schweitzer au Raincy. C’est de mes études que m’est venu le goût des lettres, de la culture et des arts en général. Par ailleurs, je suis de même un militant politique. J’ai décidé d’adhérer à La France Vraiment  parce que je voulais rejoindre un groupe de réflexion politique transpartisan d’initiative citoyenne qui  s’intéresse à ces questions que délaissent parfois nos hommes politiques, et qui sont la Francophonie, les déserts médicaux, l’inclusion des élèves handicapés et le mécénat citoyen et populaire. L’intérêt que je porte pour la politique est évidemment indissociable de celui que je porte pour la culture dont la défense de notre langue et celle de notre patrimoine national. Le rayonnement culturel de la France à travers le monde est pour moi un enjeu politique transpartisan important. Or, de même que la France, la culture n’est ni de droite ni de gauche : elle a vocation à transcender les partis et les clivages.

Laurence Berthier

44 - Loire-Atlantique
Philippe Bellot

Philippe Bellot

91 - Essonne

Directeur de plusieurs structures dans le cadre de Délégations de Service Public, je suis un fervent militant d’une culture, non élitiste, accessible à tous, tout en soutenant le travail de création des compagnies. La démarche de La France Vraiment et de sa Présidente Aurélie Gros, correspond aux valeurs que je défends. La Culture n’est pas un club fermé. Les lieux doivent être ouverts, ouverts sur la cité, ouverts aux mutualisations et collaborations, ouverts tout simplement. La culture doit se partager, c’est ce partage qui participe au bien vivre ensemble. Fils de musicien, je connais la difficulté pour certains artistes de vivre de leur art. On dit souvent la Culture en danger. Trouvons les moyens, ensemble, de préserver ce qui fait de la France un modèle, dans le monde entier.